HARMONIE DE LEON 
Salle de La HUCHETTE 40550 LEON
harmonieleon@gmail.com
Téléphone
 
 

Qui était cécile ?

Sainte Cécile est la patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs, des luthiers, des chanteurs et des poètes. Elle est fêtée le 22 novembre.
Cécile, fille d’un illustre patricien sicilien, était une jeune fille de la plus haute noblesse. Elle vivait au IIème siècle de notre ère. Elle possédait tous les dons de grâce, de beauté et d’innocence qu’une jeune fille pouvait avoir.
Riche et cultivée, elle était fervente des arts et avait un talent tout particulier pour la musique. On raconte que Cécile possédait une très belle voix dont elle se servait pour chanter les louanges du Seigneur et qu’un ange veillait sur elle. Très jeune, elle voua sa vie à Dieu et fit vœu de virginité.
 
 
cecile
 

sa vie

Contre son gré, son père la maria à un jeune romain nommé Valérien.
Dans la chambre nuptiale, elle convertit le jeune homme au christianisme et elle le convainc à recevoir le baptême avec son frère Tiburce.
Cécile et Valérien vécurent dans la chasteté et se dévouèrent aux bonnes œuvres. Cécile chantait les louanges de Dieu avec assiduité et y joignait souvent un instrument de musique.
Valérien et son frère Tiburce furent bientôt dénoncés et eurent la tête tranchée. Peu de temps après Valérien, Cécile fut arrêtée et amenée devant le préfet pour avoir enterré les corps de son mari et de Tiburce.
Elle n’eut pas d’autres choix que la vénération des dieux païens ou la mort. Après une glorieuse profession de foi, elle fut condamnée à mort.
A la vue de Cécile, le soldat envoyé frappa à trois reprises, mais en vain.
La loi romaine interdisant le quatrième coup, elle fut abandonnée profondément mutilée et agonisa trois jours.
Cécile meurt le 22 novembre de l’an 230.
 

Ste cécile patronne des musiciens

Depuis le XVème siècle, l’emblème de Sainte Cécile est devenu l’orgue.
Sur des représentations imagées, elle y est figurée avec un orgue, une harpe ou un autre instrument de musique.

Pourquoi dit-on qu’elle est la patronne des musiciens ?
Parce que Cécile serait entrée le soir des noces, chez son époux en chantant et en s’accompagnant d’un orgue, elle est devenue la patronne des musiciens.
Mais aussi parce qu’en allant au martyre, Cécile entendit la musique de Dieu et se mit à interpréter des chants mélodieux, ce qui fit d’elle la figure emblématique des musiciens, puis des autres artistes.
Sainte Cécile est, à l’époque moderne, la patronne de la musique sacrée, à qui beaucoup de musiciens ont rendu hommage.
 
 

Simon lacouture de morcenx

Simon lacouture de morcenx
Attiré par la musique dès son plus jeune âge, membre de la fanfare d’Ygos à 9 ans, puis de l’Harmonie municipale de Morcenx à l’âge de 12 ans, amoureux des percussions, il allait poursuivre son parcours sans perdre de temps. On le retrouve dans le Brass Band des Landes, puis dans celui de Bordeaux, et au Conservatoire supérieur de musique de la capitale girondine. Nous sommes en 2010, il a 15 ans et un véritable boulevard s’ouvre devant lui. Fana de batterie, il obtient son DEM (diplôme d’études musicales) en percussion musique classique, avec la meilleure note. Loin d’être rassasié, il prend conscience « À cœur vaillant rien d’impossible », « Quand on veut, on peut », « Pour réussir, il faut se donner les moyens »... Tout le monde connait ces adages maintes fois répétés… Le jeune Simon Lacouture y a cru, faisant d’un hobby, une passion et d’une vocation, un métier.du hiatus qui existe entre percussions et classique, lassé d’occuper le dernier rang, avec les cymbalistes et les joueurs de triangle. École très réputée Sa nouvelle vie passe par le jazz, avec, là aussi, la meilleure note au DEM de batterie jazz. Le voilà à Paris, où il obtient rapidement une licence de musicologie, avant de partir au Danemark afin de poursuivre son cursus au Conservatoire de musique d’Aarhus. Mais tout cela ne lui suffit pas, il veut l’Amérique. Et sans complexe, il présente sa candidature à la New School of Arts de New York, l’une des écoles de musique les plus réputées au monde. Admis après plusieurs auditions réalisées en visioconférence, il obtient une bourse et s’envole pour la « Grosse pomme » malgré les restrictions dues à la crise sanitaire. À lui les plus grands groupes de jazz ! Il n’en oublie pas pour autant ses Landes natales et jouera dans différents festivals locaux, au sein du Bal chaloupé, du Bal de Rita, et autres formations. Mais ce n’est pas tout, on lui doit aussi la création de la musique du documentaire « Dune », qui sera diffusé le 29 novembre sur France 3.
Philippe Grand (Sud Ouest)