HARMONIE DE LEON 
Salle de La HUCHETTE 40550 LEON
harmonieleon@gmail.com
Téléphone

Le saxophone

Le saxophone est un instrument de musique à vent appartenant à la famille des bois. Il a été inventé par le Belge Adolphe Sax.
Le saxophone est généralement en laiton, bien qu'il en existe certains en cuivre, en argent, en plastique ou plaqués en or.


Le corps du saxophone est composé de trois parties réalisées en laiton : le corps conique, le pavillon et la culasse reliant les deux.
Les clés commandent l'ouverture et la fermeture des trous latéraux percés sur le corps.
L'extrémité haute du corps est prolongée horizontalement par le bocal qui porte le bec, équipé d'une anche attachée avec une ligature.
Le son du saxophone est produit à l'aide du bec et de l’anche (en général en roseau).
C'est la vibration de l'anche sur la facette du bec qui permet l'émission du son par mise en vibration de la colonne d'air contenue dans le corps de l'instrument.
Bien que métallique, le saxophone appartient à la famille des bois de par son mode de production des notes, par la vibration d'une anche en bois contre le bec.

Les types de saxophones
Les saxophones conçus par Adolphe Sax comprenaient 14 tailles, dont 7 sont utilisés aujourd'hui. 

Les plus utilisés sont le soprano, l'alto, le ténor et le baryton.
Ils composent le quatuor de saxophones.
 

SES premiers pas

Le tout premier saxophone construit par Adolph Sax, à Paris, en 1842, était un saxophone baryton.
En 1844, le saxophone est exposé pour la première fois à l'Exposition Industrielle de Paris.
Berlioz, un grand ami de Sax, dirige lors d'un concert son choral « Chant sacré » qui inclut le saxophone.
Après son invention qui date du début des années 1840, le saxophone est très vite apparu dans l'orchestre et surtout dans les partitions d'opéra, ce qui pourrait être expliqué par le poste de Directeur de la musique de scène tenu par Adolphe Sax lui-même à l'Opéra de Paris.

Mais la cabale dressée contre Sax est trop forte, et l'instrument, à de rares exceptions près, a du mal à percer au sein des orchestres réputés.
La période la plus favorable fut sans conteste celle entre 1857 et 1870, où Sax est nommé professeur au Collège Militaire de Paris.
Il y formera des dizaines d'instrumentistes de talent.

À partir de la fin du XIXe, et surtout au début du XXe siècle, se développe l'industrie américaine du saxophone.
Les musiciens de jazz qui apprivoisèrent peu à peu le nouvel instrument.
Bien que le seul instrument véritablement créé par et pour le jazz soit la batterie, le saxophone est pour le grand public, l’instrument emblématique de cette musique.

Le public américain, très friand de ce nouvel instrument lance la mode du saxophone.
Il impose la présence des saxophones dans les orchestres de variétés.

De par son invention tardive, le saxophone occupe une place assez marginale dans la musique classique et se trouve rarement représenté dans les orchestres symphoniques.
 

son évolution


Le saxophone, par sa puissance douce et son expressivité, s’est facilement adapté au rythme and blues, au rock, et à toutes sortes d’autres musiques populaires (bossa nova, reggae, funk, etc.).
Le saxophone s'impose de plus en plus dans les pays de l'est.
Sa robustesse est louée par les musiciens itinérants tsiganes.

Le saxophone effectue son entrée dans le monde de la musique classique des années 1920 grâce à des compositeurs comme Darius Milhaud, forte monde »), Maurice Ravel (Boléro).



Hector Berlioz dans son grand traité d'instrumentation nous dit :
« M. Sax a comblé plusieurs vides existant dans la famille des instruments de cuivre. Son principal mérite néanmoins est la création d'une famille nouvelle, complète depuis quelques années seulement, celle des instruments à anche simple, à bec de clarinette et en cuivre. Ce sont les saxophones. »
" Ces nouvelles voix données à l’orchestre possèdent des qualités rares et précieuses. Douces et pénétrantes dans le haut, pleines, onctueuses dans le grave, leur medium a quelque chose de profondément expressif".

"Les saxophones peuvent figurer avec un grand avantage dans tous les genres de musique, mais surtout dans les morceaux lents et doux. Le timbre des notes aiguës des saxophones graves a quelque chose de pénible et de douloureux, celui de leurs notes basses est au contraire d’un grandiose calme pour ainsi dire pontifical"
 

Présentation

La clarinette est un instrument de musique à vent de la famille des bois caractérisée par son anche simple et sa perce quasi cylindrique.
La clarinette soprano (en si♭) est le modèle le plus commun.
La perce cylindrique de la clarinette la distingue du hautbois et du saxophone, tous deux à perce conique.
Son timbre chaud dans le registre grave, peut s'avérer extrêmement brillant voire perçant dans l'aigu.
De tous les instruments à vent de sa famille, la clarinette possède la plus grande tessiture avec trois octaves soit 45 notes en tout.
Cet instrument est utilisé dans la musique classique et traditionnelle ainsi qu'en jazz.
 
 

Historique

La première mention de « clarin » est attestée en 1508, celle de « clarinette » en 1750 de Johann Christoph Denner.
Toute la famille des clarinettes tire son origine du chalumeau français du Moyen Âge, « vieil instrument ».

C'est à Johann Christoph Denner (1655–1707) que l'on doit l'invention de la clarinette.
Vers 1690, il ajouta au chalumeau français le pavillon et deux clés d'importance majeure et sa sonorité se rapproche de la clarine, petite trompette du XVIIIe siècle, qui donna son nom à la clarinette.
À cette époque, l'instrument était manipulé via huit trous bouchés par les doigts.
 

et aujourd'hui


En 1810, Heinrich Bärman proposa le retournement du bec, positionnant ainsi l'anche sur la lèvre inférieure du musicien.
Iwan Müller y apporta en 1812 treize clés supplémentaires offrant enfin la gamme chromatique complète.
Aujourd'hui, c'est le système Boehm qui est utilisé par les clarinettistes du monde entier.
Une clarinette utilisant le système Boehm, peut disposer de près de 22 éléments mobiles utiles, auxquels il faut ajouter les paliers, les axes, les vis et les ressorts.
L'ensemble dépasse la centaine de pièces mécaniques.
La clarinette Boehm comporte donc 17 clés, parfois 18 avec la clé de rappel de mi main gauche.
La famille des clarinettes modernes est très étendue.
La taille et la tonalité sont les principaux éléments différentiels.
Les clarinettes sont utilisées, depuis la plus aigüe jusqu'à la plus grave :
Petite clarinette sopranino à la clarinette basse.
 

voyons de plus près

La clarinette est généralement réalisée en bois noble tel que le grenadille ou le palissandre (au moins pour le corps).
En 1994, des clarinettes en matériau composite (95 % de poudre d'ébène et de 5 % de fibre de carbone) ont fait leur apparition.
Cette gamme d'instruments présente les avantages du bois sans leurs inconvénients.
Les clés sont en maillechort (alliage à base de nickel) nickelé, parfois argenté, ou plus rarement doré.

Pour des raisons pratiques de fabrication et de transport, les clarinettes soprano (se composent en général de 5 éléments principaux (de haut en bas) :
Le bec
Le bec est l'élément par lequel l'instrumentiste souffle l'air. Il est aujourd'hui principalement moulé en ébonite noire ou en plastique.

L'anche est la partie vibrante de l'instrument. Elle est faite en roseau de canne et est placée sur le bec au moyen d'une ligature en métal, en cuir ou en plastique.

Le barillet
Le barillet, situé après le bec, est une bague dont le rôle principal est l'accord de l'instrument.

Le corps du haut et le corps du bas
Les deux corps situés entre le barillet et le pavillon de l'instrument portent les trous, les anneaux et les clés.

Pavillon d'une clarinette sib
Cette pièce de forme évasée favorise une bonne diffusion du son des notes bouchées : mi, fa, sol, la pour le grave.

Comme presque tous les instruments à vent, la clarinette se tient avec la main gauche en haut du corps (plus près de la bouche) et la main droite en bas du corps.

La note jouée est d'autant plus aiguë que le nombre de trous ouverts est grand et la note la plus grave est obtenue lorsque tous les trous sont bouchés.

Émission sonore
Vibration de la colonne d'air dans l'instrument.
La minuscule fente entre le bec et l'anche ne permet qu'à une quantité infime d'air d'entrer dans l'instrument.
 

dans tous les styles...

Dans l'orchestre symphonique, la clarinette s'inscrit au pupitre des bois.
Une clarinette basse peut compléter la formation.

La clarinette sib est à l'harmonie ce qu'est le violon à l'orchestre symphonique.
En France, Rameau introduit la clarinette à l’opéra en 1749.
La musique romantique du XIXe siècle utilisera principalement la clarinette en tant qu'instrument d'orchestre dont elle devient membre permanent.

La clarinette est très utilisée dans la musique moderne du début du XXe siècle.
La clarinette est utilisée dans la plupart des formations instrumentales aux pupitres des bois des orchestres.

Le Carnaval des animaux
Dans cette célèbre composition de Camille Saint-Saëns, la clarinette joue dans quatre des quatorze mouvements.
 
Jazz
Cantonnée par la musique classique dans un registre lyrique et poétique avec Mozart et Brahms, la clarinette s'impose dès les débuts du jazz Nouvelle-Orléans comme un des trois instruments à vent au côté du trombone et de la trompette.
Sa richesse d'expression lui a permis de revenir sur le devant de la scène européenne du jazz dans les années 1950 avec des artistes comme Claude Luter.

Rock/Pop
Le groupe Noir Désir l'a également utilisée dans plusieurs compositions dont Le vent nous portera.