HARMONIE DE LEON 
Salle de La HUCHETTE 40550 LEON
harmonieleon@gmail.com
Téléphone
 
 

le cor d'harmonie

Le cor d'harmonie est un instrument à vent de la famille des cuivres.
Le cor moderne ou cor d'harmonie est présent dans les orchestres symphoniques, de nombreux ensembles de musique de chambre et dans les orchestres d'harmonie.
Il est par ailleurs souvent sollicité dans les musiques de films de toutes sortes, pour les dessins animés et les bruitages.
 

sa conception

Il est caractérisé par son embouchure, sa perce conique qui lui confère un son doux et riche en harmoniques, son large pavillon et un ensemble de pistons permettant à l'exécutant de modifier instantanément la longueur, et donc l'accord, de l'instrument.
Cette perce donne de la douceur au son, contrairement à la perce cylindrique des cuivres comme la trompette, qui produit un son plus brillant.
Le corniste produit les notes de la gamme par vibration des lèvres sur l'embouchure. Sa main gauche active trois ou quatre palettes (ou plus rarement pistons), pour changer la hauteur du son.
La main droite est placée dans le pavillon pour soutenir l'instrument.
Elle permet également d'arrondir le son, d'en corriger la hauteur ou d'effectuer des sons bouchés.
L'instrumentiste peut aussi être amené à utiliser une sourdine placée dans le pavillon pour obtenir un timbre plus sourd, mais pas forcément dans le but d'atténuer le son.


 

ses origines

Les ancêtres du cor
Les premiers cors furent réalisés à partir de tuyaux coniques naturels, comme des cornes d'animaux ou des coquillages.
Le cor a d'abord été conçu pour émettre des signaux d'avertissement codés
 
Olifant du XIe siècle
L'olifant est l'ancêtre de tous les cuivres occidentaux, instrument ancien à embouchure parfois fabriqué à partir d'une défense d'éléphant (d'où son nom), mais plus fréquemment à partir d'une corne de bovidé.
Au XIIe siècle dans la chanson de Roland, le guerrier Roland appelle au secours en utilisant un cor qui est un olifant.
La corne d'animal est vite remplacée par des tubes conçus par l'homme.

Le cor des Alpes
Instrument entièrement en bois, le cor des Alpes était déjà connu en Suisse au milieu du XVIe siècle.
Dès sa création, par la longueur de son tube supérieure à celle des cors métalliques de l'époque, le cor des Alpes était un instrument avancé, musicalement parlant.
Il a ensuite été utilisé au Moyen Âge pour annoncer le moment du repas et pour les marches militaires.

Vers la modernité

Prémices de modernité
Les premiers matériaux seront remplacés par du métal. Il sera alors possible de lui donner sa forme recourbée.
C'est enfin sous Louis XV qu'il acquiert sa forme définitive.

Trompe de chasse
Le cor a également été utilisé pour la chasse, dans sa célèbre forme de « cor de chasse ».
Les nobles s'en servaient pendant la chasse pour communiquer à leurs compagnons leur position, leur état, l'animal qu'ils suivaient…
Il s'agit de la première apparition du cor dans sa configuration moderne, circulaire, qui soit exploitable, musicalement parlant.
 

aujourd'hui

L’avènement du piston
La paternité de cette invention revient au corniste Heinrich Stölzel.
Stölzel propose le premier cor d'harmonie avec deux pistons (abaissant, respectivement, l'accord d'un demi-ton et d'un ton), actionnés par la main droite.

Cor d'harmonie
Le cor d'harmonie est un synonyme de cor à pistons, mais usuellement, il désigne les cors modernes et peut être considéré comme étant la forme la plus aboutie du cor.
Le cor d'harmonie est la forme de cor dont la pratique est aujourd'hui enseignée dans tous les conservatoires de musique.
Il existe différents types de cor d'harmonie :
le cor simple (3 pistons)
le cor double (4 pistons) .
le cor triple (5 pistons)
La longueur maximale du tube avoisine les 5 mètres.